Peace and Sex !

Avons-nous besoin d’avoir des taux d’oestrogènes bas pour être une possible présidente ?

Le Nouveau Blog de Barbara Polla

Capture d’écran 2015-05-10 à 15.38.19

Pendant le Salon du Livre de Genève, la Présidente du Salon, Isabelle Falconnier, a organisé, entre autres mille activités passionnantes, une table ronde sur la liberté d’expression des femmes. Une table ronde qui aurait pu être formidable au vu des participantes (Coline De Senarclens Laurence Deonna, Silvia Ricci-Lempen, Elena Tchijova, Elisabeth Thorens). Pour une raison que je n’ai pas encore élucidée, pourtant, quelque chose n’a pas fonctionné. Préoccuppée, j’ai posé la question au régisseur, plus tard : qu’en avez-vous pensé ? “Ah, il manquait un homme”, m’a-t-il répondu. Est-ce pour cette raison que nous avons donné l’impression d’affirmer notre liberté d’expression “contre” les hommes, comme nous le disait Isabelle Falconnier ?

Je ne sais – mais ce qui m’apparaît de plus en plus comme une évidence, c’est que si nous voulons, ici et aujourd’hui, avec cette liberté formidable dont nous jouissons d’ores et déjà, au quotidien – liberté de faire…

Voir l’article original 621 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.